Précisions sur l’iMac et le nouveau Mac Book Pro

vendredi 13 janvier 2006 par Stephane Carre

Présentation officielle aux journalistes ce jeudi dans les bureaux d’Apple. Carpo y était convié et j’ai eu le plaisir de pouvoir approcher les nouvelles machines. Cette présentation a été aussi l’occasion d’avoir des renseignements complémentaires sur ces machines à base de processeur Intel.

Ces processeurs, parlons en, ils ne sont que 32 bits. Curieux alors que Mac OSX est optimisé 64 bits. À cette question, la présentatrice n’a pas voulu répondre. À croire que Mac OSX est loin d’être totalement optimisé 64 bits comme annoncé il y a quelques mois par Apple.

Réponse claire en revanche en ce qui concerne ce bon vieux Système 9. Les nouvelles machines ne peuvent faire fonctionner Classic, donc pour ceux qui utilisent des logiciels sous cet environnement, vous pouvez les mettre à la corbeille !

4 fois plus rapide : oui mais dans certaines circonstances bien précises. Ainsi Safari n’est qu’une 1,6 fois plus rapide que son homologue sous Motorola.

En ce qui concerne l’autonomie, Apple ne fournit aucun chiffre car tout simplement la machine n’est pas encore totalement finalisée. C’est une machine de présérie qui était présentée. Il a suffi d’ailleurs de fermer le capot du Mac book Pro pour le faire planter. Il s’est bien mis en veille mais après l’avoir ré-ouvert, l’écran du Mac Book Pro est resté d’un noir profond... Il a fallu le redémarrer. Donc pour l’autonomie, le système indiquait 4h37, soit aussi bien qu’un Powerbook 15".

Firewire 800 : comme vous le savez pas de connecteur, il faudra se retourner vers un fournisseur tiers, car la carte mère du Mac Book Pro n’était pas adaptée pour le recevoir. La réponse d’Apple est simple, utiliser un adaptateur firewire 800-firewire 400. Espérons que le connecteur refera son apparition sur les prochains Mac Book Pro, en particulier le 17". Il en va de même pour le modem USB (55€) et le connecteur DVI-Vidéo (disponible dès a présent sur le Store pour l’iMac Intel Core pour 19€). Cela fait pas moins d’une centaine d’euros, au minimum à ajouter au prix du Mac Book Pro pour retrouver la connectique présente sur les Powerbook 15".

Windows : Philip Schiller nous l’avait affirmé Apple ne ferait rien pour empêcher le fonctionnement de Windows sur les Macs à base de processeurs Intel. Inutile de glisser un CD de Windows pour l’installer, les Macs ne sont pas équipés de Bios, mais d’EFI, et celui n’est pas géré par Windows. Il ne le sera qu’avec Vista à moins que Microsoft nous propose une version de Virtual PC qui gère directement les composants matériels de la machine sans passer par Mac OsX.

Express Card : nouveau format qui remplace le PCMCIA et malheureusement pas de compatibilité ascendante. Apple a choisi le format le plus étroit de cette norme.

Graveur double couche : Apple n’a pas intégré de graveur double couche dans son portable pour des raisons d’encombrement. Il n’existe, à l’heure actuelle, aucun graveur double couche qui soit assez fin. Le Mac Book Pro ne fait que 2,59cm de hauteur. L’iMac gère les DVD double couche en lecture, ce que ne sait pas faire le portable. Impossible d’installer par exemple la dernière version d’Universalis.

Rosetta : la solution Apple pour l’émulation des applications PowerPC. Heureuse surprise, quelques tests montrent que les logiciels (en l’occurence Office, Photoshop) ne souffrent pas trop en terme de réactivité.

Malheureusement impossible de vous présenter des photos des machines, le culte du secret cher a Steve Jobs a déteint sur les responsables produits. Il couvre même les présentations officielles. On peut toucher, on peut faire un petit test rapide mais pas de photos.

Des deux nouvelles machines, l’iMac est la plus aboutie et devrait rencontrer le succès. Le Mac Book Pro, de par ses manques, de par son prix, aura peut être plus de peine à se trouver un public.

 

info portfolio

Un showroom spacieux
(cliquez sur les images pour un diaporama)

forum

Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé |

SPIP

RSSfr

Vous êtes le Site Meter visiteur.