Apple XP

jeudi 6 avril 2006 par Stephane Carre

Depuis l’introduction des Macintosh à base de processeurs Intel un défi avait été lancé aux développeurs : faire tourner Windosw XP sur un Mac. Cela semblait réalisable puisqu’Apple avait annoncé ne rien faire pour l’en empêcher.

Ce que quelques développeurs ont fait, Apple pouvait le faire et nous présente ce qui sera une des nouvelles fonctionnalités de Leopard (Mac OS 10.5 qui sera présenté en Août aux développeurs). Encore en version beta, Boot Camp permet donc de démarrer soit sur Mac OS X, soit sur Windows XP. Un joli pied de net à Microsoft englué dans le développement sans fin de Vista qui ne sait gérer EFI.

Boot Camp permet de repartitionner le disque dur à la volée si celui-ci n’a qu’une partition et d’y installer Windows XP SP2. Cela vous évite de perdre des données, et bien sur vous devez posséder un CD de Windows pour pouvoir l’installer. Boot Camp, qui pèse 83Mo, intègre des pilotes optimisés pour la vidéo et le son.

style='float:right;'>
bootcamp
Si Bluetooth ou Aiport sont gérés, par contre la télécommande Apple, la caméra iSight, le modem USB ne le sont pas encore. Ce n’est qu’après tout qu’une version beta.

Boot Camp devrait augmenter le nombre de switchers, aussi bien auprès des particuliers que des entreprises, et donc accroître la part de marché d’Apple. Après tout, cette solution a l’avantage de permettre au switcheur de se rassurer.

Pour ceux qui installeront Widonws XP sur un Mac, n’oubliez pas d’installer antivirus, firewall et logiciel antis-spam. Installer Windows, c’est toujours prendre des risques, même sur un Mac.

style='float:left;'>
L'installeur de Bootcamp
Apple prend aussi un risque en s’exposant directement à la comparaison, et les tests ne devraient pas tarder à fleurir, surtout qu’Apple a rejoint récemement le consortium BAPco. Ce groupement, qui comprend notamment Intel, AMD, Microsoft, nVidia, Toshiba, a mis au point des procédures de tests pour juger les performances d’une machine.

Si Apple avec Boot Camp offre la possibilité de choisir le système d’exploitation au démarrage, il ne permet pas de faire de copier coller entre les deux environnements. Nous assistons peut être aux prémices de la prochaine révolution dans le monde informatique : faire abstraction du système d’exploitation.

Et cela pourrait venir très vite via la virtualisation, et ce bien avant la sortie de Leopard. Imaginez transférer un document de l’environnement Windows vers Mac OS ou inversement.

Bien sur, nous pouvons le faire actuellement via Virtual PC mais au détriment de la vitesse et des performances du fait de l’émulation.


Solaris et Windows 3.11 sur un Mac

La société Parallels finalise actuellement son produit Workstation qui tournera entre autre sur Mac. Vous disposez d’une environnement maitre (Mac OSX en l’occurence) et d’environnements (Windows, Linux, Free BSD,...) que vous installez. Chacun de ces environnements fonctionnant dans une fenêtre indépendante.

Apple ira peut être encore plus loin avec Leopard dans la virtualisation : lancer une application Windows Linux ou autre sur le bureau comme actuellement avec Classic.

Ce ne serait que du bonheur...

Voir en ligne : Boot Camp Public Beta
 

Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé |

SPIP

RSSfr

Vous êtes le Site Meter visiteur.